FANDOM


Gabriel Belmont (Dracula)
Gabriel Belmont-Castlevania Lords of Shadow 01
Nom japonais ガブリエル・ベルモンド (ドラキュラ)
Rōmaji Gaburieru Berumondo (Dorakyura)
Rôle Chevalier de la lumière puis Prince des ténèbres
Race Humain puis vampire
Sexe Masculin
Age Inconnu
Date de naissance XIe siècle
Armes Vampire Killer, Croix de combat, eau bénite, dague en argent
Voix EN Robert Carlyle
Famille Marie Belmont
Apparitions Castlevania: Lords of Shadow, Castlevania : Lords of Shadow 2 et Castlevania: Mirror of Fate


Gabriel Belmont est le principal antagoniste et un personnage jouable dans les jeux Castlevania: Lords of Shadow, Castlevania: Lords of Shadow 2 et Castlevania: Mirror of Fate sur Playstation 3 et Xbox 360.

ApparenceModifier

Gabriel est un homme assez grand, musclé et puissant. Il a les cheveux châtain mi-long, des yeux bleus et le teint blanc. Il porte une armure de chevalier argentée recouverte d'un vêtement de tissu rouge et porte également de longues bottes ainsi qu'une croix de combat dans la main.

Histoire et événementModifier

Dans Castlevania: Lords of ShadowModifier

Gabriel Belmont est le personnage principal de Castlevania sorti en 2010 sur PS3 et Xbox 360 (puis plus tard sur PC) : Lords of Shadow. Konami ayant décidé de confier la licence au studio Espagnol MercurySteam, face à la complexe (bancale ?) chronologie de Castlevania, nos voisins Ibériques ont fait le choix de faire table rase et repartir donc de zéro. Oubliez les Simon, Trevor ou encore Richter… Place à Gabriel dans cette nouvelle chronologie ! C’est en 1047, que démarrera sa grande aventure dans Lords of Shadow. Pas de Dracula à l’horizon, pas de famille de chasseurs de vampires depuis X générations toujours prête à l’affronter… Gabriel Belmont est un champion de la Confrérie de la Lumière, bébé recueilli et élevé par cette dernière suite à son abandon. Probable enfant bâtard de la noble famille Cronqvist, Gabriel n’a pas de lignée, il a choisi le patronyme de Belmont par rapport à son attrait des hauts sommets. On tient donc là le premier Belmont de cette nouvelle histoire. Concernant le choix du prénom « Gabriel », il est expliqué dans les écrits du jeu que la Confrérie de la Lumière a choisi de donner à l’enfant abandonné le même nom que l’archange Gabriel. Selon plusieurs écrits tirés de diverses religions (Ancien Testament, Nouveau Testament, Coran…), l’archange Gabriel est présenté comme le messager de Dieu. MercurySteam a décidé d’assumer pleinement ce choix en donnant une dimension quasi divine à son personnage : au fil de l’histoire, vis à vis des prouesses qu’il est capable de réaliser et de la lourdeur de la tâche qui lui incombe dans son combat contre les forces du mal, Gabriel Belmont sera considéré comme « l’élu de Dieu ». Quel simple mortel serait capable de vaincre Satan sinon avec l’aide de Dieu ? Bien que ce ne soit pas clairement établi, il semble que Gabriel soit tué par Zobek juste avant l’apparition de Satan à la fin de Lords of Shadow. Quelques instants plus tard c’est pourtant bien lui qui se dressera face à l’ange déchu pour le défier lors d’un combat singulier. Comment ne pas songer à une intervention divine ? Que Dieu ait effectivement choisi Gabriel pour sauver le monde ? Au cours de son périple, Gabriel croisera la route de divers personnages, amis ou ennemis, qui auront une influence plus ou moins importante sur ses choix, son devenir ou sa psychologie. Pour chacun d’entre eux, la destinée de Gabriel viendra s’entrechoquer avec la leur, pointant encore le fait qu’il n’est pas une personne anodine, mais bel et bien un être élu. Concernant les plus notables, il fera la connaissance de Pan, un ancien dieu à l’apparence bestiale, qui le guidera très tôt dans sa quête puis lui permettra de rejoindre le royaume des morts ; de Claudia, une jeune fille muette et télépathe qui acceptera une tragique destinée pour permettre à Gabriel d’accomplir la sienne ; de Laura, une enfant vampirisée par le second seigneur de l’ombre, Carmilla, cachant derrière son apparence de fillette inoffensive une redoutable créature de la nuit et qui, fascinée par la détermination de Gabriel à sauver son amour perdu, épargnera ce dernier afin qu’il poursuive sa quête. A travers eux, Gabriel comprendra, non sans souffrance, que l’abandon n’est pas une option, et qu’il devra quoi qu’il advienne allez au bout de son périple. Au fil de l’histoire on pourra apprécier de nombreuses facettes de sa personnalité : sa férocité au combat, sa détermination mais également un amour profond pour sa femme et la souffrance qu’il a en lui de l’avoir perdue. Il est également sujet à des cauchemars, dans lesquels il se voit commettre des meurtres en portant un masque mystérieux… Aussi, lorsqu’il apprendra qu’il existe un moyen de ramener Marie à la vie grâce aux pouvoirs du masque de Dieu, sa quête prendra alors une autre tournure, c’est son seul espoir de la voir de retour à ses côtés qui le motivera désormais. Tout au long de son aventure, Gabriel ne tirera aucune satisfaction personnelle de ses actes. Jamais il ne sourira, jamais il ne semblera heureux. Malgré ses doutes et sa souffrance morale, sa détermination n’aura d’égal que son courage pour traverser les épreuves qui se dressent face à lui. Mais c’est une fois arrivé à la fin de son périple, après avoir reconstitué le masque de Dieu, qu’il apprendra qu’il a été dupé : toute cette quête, toutes ces épreuves, toute cette souffrance étaient prévues… Zobek, apparu jusque là comme un allié et un guide, est en réalité le seigneur des morts, qui l’a manipulé pour récupérer le masque de Dieu. Gabriel apprend alors une effroyable vérité à son sujet : ses cauchemars sont en fait des souvenirs… et il est le meurtrier de sa propre femme ! Sous l’emprise du masque du Diable, il a commis l’irréparable… A l’issue de la bataille finale, bien que victorieux, Gabriel aura cependant perdu tout espoir de revoir Marie vivante, le masque de Dieu ne détient en effet aucun pouvoir de résurrection. Il demande pardon à l’esprit de Marie qui s’en va rejoindre les cieux, puis s’effondre en larmes. Sa souffrance morale atteint son apogée, pas de happy end, MercurySteam signe là un scénario digne d’une tragédie Shakespearienne.

Dans Rêverie et RésurrectionModifier

La conclusion de Lords of Shadow et la claque reçue par les joueurs à cette occasion, ont forcément amené une seule et unique question : mais comment Gabriel est-il devenu Dracula ?! C’est par le biais de deux DLC (Rêverie et Résurrection) que MercurySteam apportera la réponse. A peine le combat contre Satan achevé, Gabriel recevra un appel à l’aide de Laura. La jeune vampire le somme de revenir au Château de Carmilla pour empêcher un terrible démon nommé « l’Oublié », de s’échapper de la prison dimensionnelle dans laquelle les 3 fondateurs de la Confrérie de la lumière (Zobek, Carmilla et Cornell) l’ont enfermé il y a bien longtemps. En effet, Gabriel ayant vaincu les seigneurs de l’ombre, il a brisé en même temps ce qu’il restait sur terre du pouvoir des fondateurs. Cependant, Laura avouera à Gabriel que sa condition de mortel ne lui permettra pas de pénétrer dans la dimension dans laquelle l’Oublié est enfermé. Son seul choix réside dans le fait de boire le sang de Laura, pour devenir à son tour un vampire immortel. Gabriel refuse tout d’abord de prendre la « vie » de Laura, mais celle-ci l’implore de la libérer de cette interminable existence. N’ayant plus rien à perdre, face à la tragédie qu’il vient de vivre durant sa quête du masque de Dieu, Gabriel accepte de renoncer à son humanité pour aller, à nouveau, sauver le monde de la destruction…

Dans Castlevania: Mirror of FateModifier

Installé au château de Carmilla, que l’on pourra désormais rebaptiser Castlevania, Dracula déchaîne sa haine contre Dieu et sa Confrérie de la lumière pendant environ 26 ans. C’est en 1073 que son fils, Trevor Belmont, dont il ne soupçonnait l’existence, viendra alors le défier dans son château pour mettre fin à son règne. Mais le jeune Belmont n’est pas de taille face au Prince des ténèbres. Vaincu et agonisant, il révélera alors son identité à Dracula… qui l’espace d’un instant redeviendra Gabriel. Refusant de perdre ce fils qu’il ne connait pas, l’enfant de Marie, son amour de toujours, il tentera de le sauver en lui faisant boire son sang. Dans l’incertitude de la réussite de son geste, il dépose la dépouille de son fils dans un cercueil frappé du nom « Alucard ». Ce nouvel affront de Dieu et sa Confrérie de la lumière, envoyer son propre fils pour le tuer, provoquera un regain de fureur chez Dracula, qui enverra ses hordes décimer des villages entiers, un assaut durant lequel la femme de Trevor, Sypha Belmont, perdra la vie pour permettre à leur fils Simon d’échapper à leurs agresseurs. Dracula semble cette fois déclarer la guerre à l’humanité toute entière, plus seulement à Dieu et ses suivants. En 1101, Simon se rendra à Castlevania pour venger son père et sa mère, victimes de Dracula et sa folie meurtrière. Il recevra l’aide inattendue d’Alucard (Trevor vampirisé), qui a achevé son processus de transformation, et qui s’opposera à Dracula pour protéger son fils. Dracula sera vaincu, mais Alucard n’est pas dupe, et comprend qu’il n’est pas définitivement mis hors d’état de nuire…

Dans Castlevania: Lords of Shadow 2Modifier

C’est environ 5 siècles plus tard que l’on retrouvera Dracula dans Lords of Shadow 2. Le sentiment prédominant qui se dégage des premiers instants du jeu est l’immense solitude dans laquelle se trouve le Prince des ténèbres. Seul, assis sur son trône, le regard dans le vide… Dracula semble envahi par la lassitude. Son château est assiégé par près de 4000 hommes, une armée de la Confrérie de la lumière emmenée par le paladin Roland de Ronceval. Ne comprendront-ils donc jamais ? N’accepteront-ils jamais qu’ils ne peuvent vaincre l’élu de Dieu ? Une nouvelle fois Dracula repoussera la tentative de la Confrérie, une nouvelle fois il sortira vainqueur. Rien, ni personne ne semble en mesure de le vaincre. Dieu continuerait-il à protéger Gabriel, malgré son statut de Prince des ténèbres ? C’est ce que Dracula semble penser… et qu’il démontre à ses ennemis en empoignant la croix de combat de Roland de Ronceval, pendant la prière de ce dernier, en récitant de concert la supplication du paladin ! En retournant son propre pouvoir contre son ennemi, Dracula anéanti toute l’armée de la Confrérie…

La notion de conflit intérieur est totale chez Dracula : la conscience de Gabriel le ronge. Malgré sa haine, son désir de vengeance et le mal qu’il incarne, il ne semble pouvoir se résoudre à refuser son destin d’élu de Dieu. C’est ce qu’il confesse à Alucard, il souhaite plus que tout être libéré de cette existence vampirique et trouver le repos éternel, mais il sait que s’il disparaît, Zobek et Satan ressurgiront pour régner à sa place. Ni l’un ni l’autre n’osera se montrer tant qu’il sera en vie, car ni l’un ni l’autre n’est en capacité de le vaincre. Les deux alter egos sont piégés : Dracula ne peut être libéré sans accomplir la mission divine de Gabriel, Gabriel ne peut accomplir sa mission sans la puissance de Dracula. Il semble enfin avoir admis, après avoir utilisé les pouvoirs qui lui ont été octroyés à sa guise pour faire le mal, qu’il ne peut échapper malgré tout à sa destinée de protecteur de l’humanité… Alucard expose donc un plan à son père, un stratagème qui attirera Zobek et Satan hors de leurs tanières afin de les mettre définitivement hors d’état de nuire. Pour cela, Dracula doit sombrer dans un profond sommeil, et ce durant plusieurs siècles pour maintenir l’illusion de sa disparition. Il faut laisser le temps à Zobek et Satan de recouvrer suffisamment de puissance pour revenir sur Terre. A son réveil, Dracula ne se souviendra de rien, et sera dépossédé de ses pouvoirs. Sa quête sera alors de retrouver toute sa puissance pour s’opposer aux deux félons. MercurySteam réussi à faire d’un vampire assoiffé de vengeance le dernier rempart de l’humanité, grâce à ce nouveau tour de force le joueur se retrouve aux commandes de l’ennemi ancestral de la licence !

Après son réveil, et tout au long de Lords of Shadow 2, on pourra sentir que Gabriel a une grande influence sur les actions de Dracula. Le vampire est en proie à des émotions humaines à de nombreuses reprises. Lorsqu’il arpentera le Castlevania « du passé », chaque rencontre avec Marie laissera entrevoir l’amour qu’il lui porte toujours ; ses rencontres avec Trevor, enfant, lui feront connaître des émotions paternelles nouvelles pour lui, et le pousseront même à s’opposer aux créatures de son château, ses propres sujets, afin de protéger son fils ; aussi, il délivrera le fabricant de jouets de sa malédiction vieille de plusieurs siècles… Dracula redevient petit à petit le guerrier de la lumière qu’il était autrefois. La quête de Dracula dans Lords of Shadow 2 n’est ni plus ni moins que son chemin vers la rédemption et l’acceptation de sa destinée d’élu de Dieu, protecteur de l’humanité. Alucard n’est pas étranger à toutes ces rencontres, à tous ces évènements. C’est lui qui, tout en restant dans l’ombre, guide son père dans son cheminement : grâce à ses pouvoirs vampiriques (détaillés dans le DLC Revelations), il lui fait connaître des choses du passé, lui permet de retourner dans le Castlevania qu’il a connu pour retrouver sa puissance… Alucard fait en sorte que son père revienne sur la voie du bien en stimulant ses émotions humaines et l’aidant à accomplir sa mission divine.

Pour le ramener vers la lumière, Alucard permet à Gabriel de connaître son fils Trevor, lorsqu’il était encore enfant…

C’est à l’issue du combat final contre Satan, que l’on aura la certitude que Dracula est redevenu Gabriel, qu’il a accepté son destin et qu’il embrasse enfin son rôle d’élu : lorsque l’ange déchu prend possession du corps d’Alucard pour affronter Gabriel, ce dernier veillera à ne pas détruire sont fils, ce dont il ne se serait préoccupé s’il était toujours pleinement Prince des ténèbres. Après le combat, Alucard lui demandera ce qu’il compte faire désormais sa mission accomplie… après un regard dans le Miroir du destin, Gabriel brisera l’artéfact en arborant un sourire, puis répondra :« Qui sait ce que le destin nous réserve ? » C’est à l’épilogue de la trilogie que l’on verra enfin un signe de bonheur chez lui, un sourire qui n’est pas un sourire de défi envers un ennemi. Il n’est plus question alors d’être libéré de son immortalité, en retour de tous les sacrifices et de toutes les souffrances qu’il a vécu, Gabriel semble comprendre et accepter que sa destinée lui donne pour récompense la possibilité de vivre éternellement aux côtés de son fils…

Aptitudes et compétencesModifier

Gabriel est un personnage très puissant, il a été initié très jeune à l'art du combat, manie très bien la croix de combat et le fouet. Il sait aussi utiliser divers objets comme des dagues en argent, de l'eau bénite ainsi que diverses techniques de combat que le personnage développera à l'aide de points de compétence accumulés tout au long du jeu.

NotesModifier

GalerieModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.