FANDOM


Castlevania NES (Artwork).png

Castlevania (キャッスルヴァニア), connu au Japon sous le nom Akumajō Dracula (悪魔城ドラキュラ) est une série de jeux vidéo créée et éditée par Konami. Débutée en 1986, la saga dépasse actuellement les vingt épisodes.

La série Castlevania relate les aventures de la lignée familiale des Belmont, un clan de chasseurs de vampires, au travers de leurs confrontations avec le seigneur du mal Dracula. Presque tous les cent ans, ce dernier est ressuscité, et ce sera la mission et le rôle de la famille Belmont ou de leurs descendants d'anéantir le comte Dracula avant que celui-ci ne répande sa colère sur le monde entier.

La plupart des jeux de la série prennent place dans le château de Dracula et sa forêt environnante situé en Transylvanie, qui se situe dans l'actuelle Roumanie, bien que certains volets se déroulent aussi dans d'autres régions, à l'instar de Castlevania: The New Generation (Castlevania: Bloodlines aux USA), ainsi que d'autres épisodes sortis par la suite comme Castlevania: Portrait of Ruin.

La série Castlevania est sans aucun doute l'une des plus culte et respectée dans le milieu des jeux vidéo, aussi bien au Japon qu'à travers le reste du monde, aux côtés de Mario, Zelda, Megaman et Metroid. Elle est également réputée comme étant très difficile, renforçant ainsi sa popularité au sein des joueurs amateurs de challenge relevé.

Principe de jeuModifier

À l'origine, Castlevania premier du nom, sorti en 1986 sur NES, est un jeu d'action plate-forme dans lequel le héros évolue à travers le château de Dracula, infesté de monstres divers. Le joueur doit donc se frayer un chemin en affrontant ou en évitant les hordes d'ennemis présents à l'écran, tout en étant confronté régulièrement à de nombreux passages de plate-forme. Le jeu est découpé en plusieurs niveaux se terminant par un affrontement obligatoire contre un boss afin de pouvoir passer à l'étape suivante. Le joueur se bat avec un fouet et a la possibilité de ramasser de nombreuses armes secondaires afin de l'aider dans cette tâche. Il y a aussi la présence de nombreux objets cachés à travers les niveaux, comme des réserves de vie, souvent dissimulées dans des faux murs pouvant être cassés à l'aide du fouet. Ce système de jeu sera repris dans la plupart des jeux de la série.

Vampire Killer, développé sur MSX la même année, marquera un tournant dans la série en présentant une conception non-linéaire en apportant une touche d'exploration, avec des mécaniques de jeu à assimiler afin de pouvoir progresser. Castlevania II: Simon's Quest, sorti en 1987, proposera aussi un gameplay non-linéaire, mais cette fois-ci avec une structure plus ouverte (beaucoup plus d'exploration, de recherche et d'énigmes) en se rapprochant plus du jeu Metroid sorti également sur NES un an plus tôt.

Différences de localisation et de traductionModifier

Au Japon, le titre original de la saga est Akumajō Dracula (悪魔城ドラキュラ), ce qui signifie littéralement "le château démoniaque de Dracula". Lorsque que le premier jeu de la saga a débarqué aux États-Unis, Konami a choisi un nouveau titre pour cette localisation, afin que le nom soit plus adapté au marché occidental. Le titre « Castlevania » est donc née, contraction de "Castle of Transylvania".

Par la suite, alors que la franchise portait le titre Akumajō Dracula depuis près de 15 ans au Japon, le producteur, Koji Igarashi (aussi connu sous son pseudonyme IGA), décide d'adopter le nom Castlevania en tant que nouveau titre, à l'occasion de la sortie du jeu Castlevania: Harmony of Dissonance en 2002. Néanmoins, après de fortes protestations de la part des fans japonais, la saga retrouve son titre original en 2005, à l'occasion de la sortie de Castlevania: Dawn of Sorrow.

La série est par ailleurs connue pour ses différences entre les versions japonaises et leurs localisations américaines et européennes, ces dernières ayant souvent été amputées de certain détails jugés violents, ainsi que de certaines références religieuses, notamment lors des premiers volets de la saga.

Inspirations de la sagaModifier

RéférencesModifier

JoJo's Bizarre AdventureModifier

  • Dans la bibliothèque du jeu Castlevania: Symphony of the Night, un masque de pierre peut être trouvé, faisant référence au masque de pierre qu'étudient Jonathan Joestar et Dio Brando lors de la première partie du manga. Le masque de pierre marque une autre apparition dans Castlevania: Curse of Darkness, où celui-ci possède une apparence plus proche de celui présent dans la première partie de JoJo's Bizarre Adventure.
  • Dans Castlevania: Dawn of Sorrow, Zephyr, l'un des boss du jeu, a la possibilité d'arrêter le temps en conjonction avec des couteaux, ce qui est une référence à Dio. Comme ce dernier, Zephyr crie "Toki wo tomare" (le temps est arrêté). Le combat qui se déroule sur le haut d'un clocher est également une référence à la partie III du manga.

Liste des jeux composant la sérieModifier

Castlevania Harmony of Despair.jpg
Castlevania SotN.jpg
Castlevania Aria of Sorrow Artwork 01.jpg

Castlevania: Aria of Sorrow

PersonnagesModifier

Voir : Liste des personnages et antagonistes

BestiaireModifier

MusiquesModifier

GalerieModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard