FANDOM


Logo Konami initiales des 4 fondateurs

Sans l'ombre d'un doute, Konami rime encore et toujours avec qualité. Cette société japonaise de renom a toujours su, au fil de son histoire, attiser l'intérêt des joueurs. Revenons, l'espace d'un instant sur le destin de cet éditeur hors norme.

L'historique

Amidar-jeux d'arcade Frogger-atari Ninja Turtle-Arcade

  • L'histoire de Konami débute en 1965 à Osaka (Japon). La société y vend des objets de divertissement divers, mais c'est au crépuscule des années soixante-dix qu'elle va s'intéresser aux jeux vidéo tournant dans les salles d'arcade (un marché de plus en plus rentable à cette époque). Konami met donc un pied dans le milieu, doucement mais sûrement. Après avoir pris ses marques, le jeune éditeur va vraiment se faire un nom au début des années quatre-vingt : des titres comme Amidar ou Turtles se feront ainsi remarquer. C'est surtout Frogger qui fera mouche ; immense succès, ce soft narrant les aventures d'une petite grenouille captivera des millions de joueurs.


Castlevania-nes Metal Gear Track & Field

  • En 1983, un autre gros succès de la firme : Track & Field. Cette simulation d'épreuves olympiques commencera à faire rentrer le nom Konami dans la tête des joueurs. Par la suite, l'éditeur fera des étincelles sur micro-ordinateurs MSX avec, entre autres, le tout premier Castlevania en 1986 ! Ce premier épisode deviendra encore plus populaire avec sa conversion sur la Famicom/NES de Nintendo. En 1987, c'est au tour du premier Metal Gear de voir le jour. Malgré ses hits sur MSX et Atari 2600, Konami accédera définitivement à la célébrité sur Famicom. Vu la relative faiblesse technique de la machine, les adaptations des succès arcade de la société sont très simples à produire (Contra, Yie Ar Kung Fu, etc.). La fin des années quatre-vingt sera tonitruante grâce à de célèbres tortues envahissant la culture américaines ; les Teenage Mutant Ninja Turtles dévastent tout sur leur passage et Konami en fera un best-seller, que ce soit en arcade, sur Pc ou sur consoles.


Nemesis Geomon-Nintendo 64 Guitar Freaks

Parodius
  • Les consoles 16 bits, quant à elles, permettent de proposer sur le marché moult jeux survitaminés, tels que Super Contra, Tiny Toons, Nemesis, Goemon, Castlevania ou encore le fameux Parodius (jeu de shoot délirant qui parodie l'univers de la firme). Au même titre que Capcom, Namco ou Nintendo, Konami est plus que jamais synonyme de qualité durant les années quatre-vingt-dix. L'arrivée de la PlayStation sera capitale pour l'histoire de la société qui décide de soutenir la toute première console de Sony. Dès lors débute un nouvel âge d'or pour Konami. Ce dernier va tout d'abord cartonner avec des softs musicaux : Guitar Freaks, Dance Dance Revolution ou encore DrumMania feront un tabac dans les salles de jeux avant d'être convertis sur PlayStation. Les gros titres abondent plus que jamais : Castlevania: Symphony of the Night (disponible également sur la Saturn de Sega), Suikoden, Metal Gear Solid, Silent Hill, etc., sans oublier le mémorable Geomon 64 sur Nintendo 64.


Silent Hill 2-PS2 Pro Evolution Soccer 3-PS2 Metal Gear Solid 2

  • Certaines séries prendront vraiment leur envol sur la PlayStation 2 : Silent Hill, Pro Evolution Soccer et Metal Gear Solid en sont de brillants exemples. Les consoles portables ne sont pas pour autant aux abonnés absents : de la Game Boy Advance à la PSP en passant par la Nintendo DS, chacune est gratifiée de productions Konami.
  • En 2000, Konami obtient donc de très bons résultats financiers, sans doute les meilleurs depuis le début de son histoire, la société décide donc de développer ses activités.
  • En avril 2005, Konami fusionne ses différentes filiales (Konami Computer Entertainments Studio), (Konami Computer Entertainement Tokyo) et (Konami Entertainement Japon) ; Hudson Solft, l'éditeur de Bomberman, devient aussi officiellement une filiale. Le plus grand succès de cette période revient à la série Winning Eleven ainsi qu'à quelques autres titres à succès.
  • En juillet 2016, Konami devient le sponsor du FC Barcelone. Konami fait également partie de l'académie des arts et des sciences.

Les différents pôles d'activités

Konami est coté à la bourse dans différents pays du monde, en 2006 la société Konami devient donc une Holding. On peut ainsi regrouper les activités de la société dans quatre pôles :

Les loisirs numériques :

  • Les branches Konami Digital Entertainment produisent des jeux vidéo pour un large public sur les consoles de salon et les salles d'arcade mais aussi des jeux de cartes ou des cartes à collectionner, des jeux électroniques ou sur tablettes et téléphones portables, des animes, des CD, des DVD et des guides de jeu.

La santé et le Fitness :

  • Konami Sport & Life gère les clubs de fitness et des filières commerciale d'appareils de sport. En 2006, Combi Wellness Corporation est racheté à la société Konami, il fabrique et commercialise divers appareils de sport, de santé et d'aide aux soins.

Les jeux de système :

  • Depuis 1996, Konami Australia Pty et Konami Gaming conçoivent, fabriquent et commercialisent des machines à sous pour différents casinos.

Les figurines :

  • Konami est devenu grâce à sa filiale Busou Shinki incontournable en tant que créateur de figurines féminines.
  • En 2007, le pôle Divertissement représente environ 60% du chiffre d'affaire de la société, le pôle Santé et Fitness environ 30% et le pôle Gaming et Système environ 5%.

Les animes

Sky Girls Busou Shinki Zone of The Enders Dolores,i Yu-Gi-oh!

  • Twinbee Paradise • 1994-1997 • Comédie
  • Anime Ganbare Goemon • 1997-1998 • Aventure
  • Zone of the Enders: Dolores, i • 2001 • Science Fiction
  • Get Ride! Amdriver • 2004-2005 • Science Fiction
  • Otogi-Jūshi Akazukin • 2005-2007 • Aventure/Fantaisie
  • Sky Girls • 2006-2007 • Mecha/Science Fiction
  • Tokimeki Memorial: Only Love • 2006-2007 • Comédie
  • Saint October • 2007 • Aventure/Mystère
  • Tengen Toppa Gurren Lagann • 2007-2008 • Mecha
  • Yu-Gi-Oh! 5D's • 2008-2011 • Aventure/Cartes
  • Quiz Magic Academy - The Original Animation • 2008-2010 • Fantaisie
  • The Epic of Zektbach - The Original Animation • 2011 • Fantaisie
  • Busou Shinki Moon Angel • 2011-2012 • Mecha/Science Fiction
  • Sengoku Collection • 2012
  • Busou Shinki • 2012 • Mecha/Science Fiction

Notes

  • Lorsqu'il fallut donner un nom à la société, les quatre fondateurs de Konami (Kogemasa Kozuki, Yoshinobu Nakama, Hiro Matsuda et Shokitchi Ishihara) eurent une idée : regrouper les premières lettres de leur nom respectif !
  • Bemani est la division « jeu musical » de Konami.
  • Kojima Productions est une ancienne division qui ne fait maintenant plus partie de Konami, elle était dirigée par Hideo Kojima.
  • Treasure Co. Ltd est une compagnie fondée par d'anciens employés de Konami.
  • L'expression Konami Code est issue de la tradition d'insérer des codes cachés dans les jeux de cette firme.

Galerie

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.